Quand l'ego prend l'ascenseur c'est la descente vers les égouts... du dégout

 

L'ego, ce frein qui nous barre la route

L'ego à quoi ça sert en fait? Alexandre Jollien, philosophe suisse, un homme carrément délicieux nous partage dans l’ouvrage qu’il a co-écrit avec Matthieu Ricard et Christophe André « Trois amis en quête de sagesse » que "dans la bulle de l’ego ça sent le renfermé".   La mission d’Alexandre est de « Voir que la joie est toujours possible, quelles que soient les circonstances». Alexandre est né handicapé, il a eu le cordon ombilical entouré à trois reprises autour du cou avec de grâves séquelles. Il n’a marché qu’à 8 ans. Il a vécu 17 ans dans un centre spécialisé à Sierre en Suisse. Sa passion pour la vie s’est forgée chaque jour. A 18 ans, il veut assurer ses arrières professionnels et tend vers une école de commerce. Dans une librairie, il tombe sur un ouvrage de Platon qui invite à vivre le meilleur plutôt qu’à vivre mieux. (…)

Lâcher l'ego

La plus grande leçon que nous enseigne Alexandre Jollien est celle de lâcher l’ego. Tout un programme me direz-vous. Et quel programme! Notre ego nous met des bâtons dans les roues. Il nous embarque dans des situations détestables alors que nous ne rêvons que d'une chose: nous déployer, évoluer, grandir et atteindre facilement nos objectifs (pour autant qu'ils soient bien définis).

Exemple: Robert donne un feedback négatif (et constructif) à François.

François a deux options:

  • le prendre de plein front,
  • se vexer au max,
  • s'interroger qui Robert pense-t-il être pour lui donner un tel feedback,
  • et surtout de quoi se mêle-t-il?
  • Son égo monte en flèche, il ne veut rien entendre. Résultat: Fin de l'histoire.

autre possibilité:

  • d'accueillir le feedback sous un autre angle,
  • ne rien prendre de manière personnelle,
  • respirer un bon coup,
  • se demander (intelligemment) ce que cela lui apporte,
  • comment grâce au feedback de Robert, il peut évoluer, se développer et s'élever,
  • lister trois points pour agir autrement dans le futur pour s'améliorer,
  • et s'interroger sur le fait que si cette situation devait se reproduire, avec les informations dont il a connaissance aujourd'hui, comment agirait-il sachant ce qu'il sait, comment recalibrer pour obtenir un meilleur résultat?

Ne rien prendre de manière personnelle est libératoire

Cela permet d'installer une distance, d'éloigner les émotions polluantes et "égotiques... " et de se baser sur les faits seulement. Au bout du compte, ne sommes-nous pas ici pour vivre dans la lumière et cultiver la joie? N'est-ce pas? Comment allez-vous réagir dès que votre ego montera sur ses grands chevaux? De quelle manière allez-vous anticiper et vous préparer à votre prochain "tour de manège"? Que préférez-vous? La lumière ou les ténèbres de l'ego?  

Je vous propose de tester cela, de lâcher l'ego durant une semaine, jusqu'à la prochaine minute de Mano.   

A très bientôt,

Manoelle van der Straten, +32 475 22 07 65

Close

50% Complete

Two Step

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.