Si vous en avez marre de faire des efforts et d'être courageux

 

"Fais un effort": un message subliminal

Notre éducation a planqué le "fais un effort" dans un coin de notre cerveau et le passe en boucle pour chaque action contraignante écrite sur la "to do list".

Cette expression vous est-elle familière depuis votre enfance?

Est-ce devenu un réflexe lors de chaque mise en action?

Vous rappelez-vous de vos parents vous répétant de faire un effort pour aider à mettre la table, terminer votre assiette, faire vos devoirs, ranger votre chambre, aller au tennis, terminer une promenade à vélo en forêt etc. Je vous explique:

  • Si vous vous dites aujourd'hui encore "fais un effort" pour aller à la gym.
  • Il faut faire un effort pour préparer le dossier sur lequel vous procrastinez depuis... 3 mois.
  • Votre petite voix intérieure vous répète en boucle "fais un effort" ou encore "allez, prends ton courage à deux mains!", "fais-le pour tes enfants" et vous commencez à saturer.
  • Si vous vous sentez fatigué et en avez marre de faire un effort pour tout ou presque tout.

Dans de nombreux moments de votre vie quotidienne, l'expression "fais un effort" vous encombre et vous ne savez pas vraiment pourquoi. Il y a sans doute beaucoup de ceci derrière cela.

Une force qui vous pousse malgré vous

Pourtant, vous y allez, vous avez envie de vous prouver que vous êtes capable de le faire sans contrainte et d'y prendre du plaisir. Retrousser vos manches, aller au charbon, entamer de grands chantiers, ça vous plait, ça vous parle. Les obstacles et les difficultés ne vous font pas peur. Vous aimez vous impliquer dans un ou plusieurs projets qui vous tiennent à coeur, vous avez une énergie débordante pour les initier. Dès qu'il y a de la nouveauté, votre enthousiasme est décuplé et vous vous sentez porté vers la réussite. Inconsciemment, vous avez besoin de faire quelque chose de difficile et de prouver que vous êtes courageux. Faire des efforts et être courageux, oui c'est bien cela. Le prouver à qui? A vous-même? Non pas vraiment. Vous faites preuve de bonne volonté, vous pouvez aussi vous montrer besogneux, vous ne lâchez pas même si c'est difficile.

Par moment, vous pourriez aussi être un peu, j'ose vous l'écrire, entêté? Parfois vous avez les yeux plus gros que le ventre, vous aimez prévoir et organiser et puis vous vous faites dépasser par les énervements. Du coup, vous êtes découragé face à vos ambitions. Cela vous pèse et vous avez l'impression qu'il n'y a qu'une dose d'efforts et de courage qui pourront vous sortir de là.

A la longue, vous êtes déçu car tout cela semble difficile pour vous alors que pour d'autre ça a l'air de rouler, l'air de rien. Pourtant l'air ne fait pas la chanson.

Pour s'alléger...

Et faire moins d'efforts, que faire? Je vous invite à vous poser les 3 questions suivantes:

  • Quelle obligation associez-vous à la nécessite de faire des efforts?
  • Dans quelle situation cela vous sert-il?
  • Dans quelle situation cela vous dessert-il?

En éclaircissant cela, Marc me révèle qu'il a été conditionné à faire des efforts depuis très jeune. Qu'il connaît ses limites et à peur de s'épuiser et de tomber dans la spirale infernale du burn-out. Aujourd'hui il a pris conscience à quel point tout cela l'encombre et lui fait vraiment horreur. Il a compris l'enjeux derrière et me dit qu'à présent, il a décidé de se ménager et de faire les choses avec plus de simplicité, de légèreté et d'objectivité.

Il me confie, en conclusion, ces mots inspirants de Louis Pasteur qui orientent différemment son regard: "Permettez-moi de vous révéler le secret qui m'a conduit à atteindre mon but. Ma force repose uniquement sur ma ténacité".

A bientôt,

Manoelle van der Straten

+32 475 22 07 65

Close

50% Complete

Two Step

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.