J’ai mis fin à une situation de harcèlement, voici comment:

J’ai mis fin à une situation de harcèlement, voici comment:
Mes expériences aident mes clients à résoudre des situations parfois difficiles qui se présentent à eux.
Depuis 3 mois, j’ai glissé dans une spirale horrible de harcèlement moral aux écuries où j’ai mon cheval depuis 2 belles années.

Le harcèlement c’est quand on s’en prend physiquement ou moralement à vous, à votre job, à vos affaires, à votre image, à ceux qui vous sont chers. C’est aussi se planter devant vous en vous regardant avec mépris, se moquer de confidences partagées lorsque la relation était amicale…

C’est perfide et cela démarre de manière anodine.
On se dit que l’autre s’est mal couché, levé du pied gauche, qu’il vit peut-être quelque chose de difficile dans sa vie, etc. Que tout ça va passer.
Une petite réflexion par-ci, une petite vanne par-là…
...qui à la longue font perdre pied.

Ici c’est à cause d’une histoire de partage de carottes pour les chevaux avec mes voisines de box.
UN TRUC QUI SEMBLE MEGA CON !
Et au début, je n’y ai pas trop prêté attention.
Je me suis dit que ça allait passer.
Et ça n’est pas passé.

Puis j’ai proposé qu’on en parle, car la dispute était engagée sur UN FILET DE CAROTTES A 2 EUROS par semaine… (oui un filet de carottes à 2 euros).

Puis, sur le fait que son cheval mordait mon cheval, un peu comme quand ton gosse tape mon gosse dans la cour de récré. Puis, la plus jeune se permet de frapper mon cheval devant moi...

Ce que je n’avais pas vu, c’est tout ce qu’il y a derrière.
Le besoin de reconnaissance des voisines de box, leur besoin d’exister mais surtout que leurs parts d’ombres sont liées à la mienne puisque nous sommes tous interconnectés dans l'univers.
Qu'on le veuille ou non...

Dans mon for intérieur, je me disais que c’était un peu « jardin d’enfant » et que ça finirait par se tasser.
La cohabitation avec d’autres cavaliers, c’est comme avec les collègues, les voisins, etc. Ça peut être super, comme ça peut tourner au vinaigre.

Sauf que cela a pris des proportions indécentes et qu’il a fallu que je réagisse pour me protéger, protéger mon cheval et mon matériel.

En entreprise, c’est pareil.
Nombreux sont les cas de harcèlement moral et il est difficile de prouver les faits.
Les victimes ont honte et peur.
Pourtant, si cela vous est déjà arrivé, vous avez le droit d’être protégé.e .


Pour revenir à cette histoire de harcèlement aux écuries, voici les actions que j'ai prises:
1.     J’ai alarmé le management que la situation devenait difficile.
2.     J’ai posé des demandes pour déménager de box. Mais bon, sans trop donner de détails car je ressentais de la honte de me faire harceler.
3.     J’ai décidé de ne plus me laisser faire, d’en parler et de me laisser traverser par les émotions (comme dans un tube).
4.     J’ai sollicité un rendez-vous avec le patron des écuries et je lui ai expliqué les faits.
5.     Je suis restée factuelle (no drama!).
6.     J’ai pu lui faire part de ma demande dans une optique de paix.
Sans gagnant ni perdant. Juste avoir la paix.
Je me suis sentie entendue.

Alors que cette situation m’empêchait de dormir.
Que j’avais une boule au ventre chaque fois que je me rendais aux écuries pour m’occuper de mon cheval chéri.
J’ai pu identifier ce qui me faisait si peur.
Peur de perdre ma liberté. Je ne me sentais plus libre d’aller et venir avec insouciance.
Peur d’être parano !
Peur de perdre la face. Habituellement c’est moi qui protège, qui guide et qui conseille.

J’avais besoin, à mon tour, de me sentir protégée pour sortir de cette horreur.
Et j’ai demandé de la protection aux autorités compétentes.
J’ai pris des décisions, j’ai bougé, j’ai posé des actes.
Le propriétaire et le manager ont pris leurs responsabilités et on agi dans le plus grand respect. Merci à eux.

Je travaille beaucoup la compassion avec Martina, ma coach anglaise, à qui je confiais à quel point j’avais l’impression que tout s’empirait de jour en jour.
Catherine, une amie chère, me sert de miroir pour voir mes angles morts.
Mon ami, inquiet de la situation, a appelé le propriétaire pour le remercier de sa protection.

Et puis pouf, dénouement, les 2 harceleuses ont vidé les lieux dans les 15 jours.

En regardant « Un château pour Noël » avec Brooke Schields sur Netflix, j’ai ressenti un élan puissant de solidarité similaire à la situation que j'ai vécue. J'ai pensé à ceux qui ont œuvré pour me protéger et réglé la situation avec respect, à ceux qui m’ont soutenue avec bienveillance et amour. Tout cela a pu se produire car j’ai agit et ouvert mon cœur. J’ai fait confiance à ce qui est plus grand que moi dans la matière et le subtil.

Si vous vivez une expérience de harcèlement, ou tout simplement vous perdez le fil de votre vie. Sentez-vous libre de m'écrire à [email protected] et racontez-moi votre histoire.
Parce que vous avez le cœur et l’âme d’un.e guerrièr.e et que vous méritez de vivre dans en paix. Parce que vous méritez d’être protégé.e.


Affectueusement,

Manoelle van der Straten - Master Coach en gestion du stress et du burnout.

Parce que vous êtes une femme de caractère: 

Vous avez le réel souhait de changer votre situation actuelle, peut-être de sortir du burnout, avoir plus confiance en vous, retrouver votre punch! 

Parlons-en en toute discrétion toute les deux autour d'un "café virtuel" de 30 minutes max. 

OUI Je suis prête et Je m'inscris ICI
Close

50% Complete

Two Step

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.