Le drame ignoré des dégâts de l'épuisement émotionnel

Vous avez l’impression d’être au combat en permanence ?

Vous devez vous sentir fort(e) tout le temps, à la hauteur, ne rien lâcher… 

Vous avez des responsabilités privées et professionnelles jusqu’au-dessus de la tête…

Vous manquez de temps pour vous et ne recevez pas assez de reconnaissance, d’affection ou de considération suffisante.

Vous pensez que l’on attend de vous que vous soyez toujours présent, comme si vous n’aviez pas de besoins ou comme si vous êtes en mesure de tout assumer et de tout supporter.

Vous anticipez les désirs des autres soit au travail, à la maison, en couple ou dans tout autres domaines.

Etat de surcharge face à l'effort.

Processus latent, il se déploie lentement jusqu'à l’effondrement. Bien que l'épuisement émotionnel se vive comme une fatigue mentale, il peut s'accompagner d'une grande fatigue physique.

Lorsqu’il se manifeste, vous ressentez une sensation de lourdeur, une impossibilité à continuer à aller de l'avant. Vous risquez de tomber alors dans une inertie dont il est difficile de sortir.

Cet épuisement surgit lorsqu'un déséquilibre se produit entre ce que vous donnez et ce que vous recevez. Si vous en souffrez, vous êtes peut-être trop généreux, donnez trop et surtout ce qu’on ne vous demande pas.

Les premiers signaux sont généralement ignorés

et pourtant si vous souffrez de troubles de la concentration, pertes de mémoire, prises de distance affective, insomnies, manque de motivation, irritabilité, épuisement physique… alors soyez vigilants et attentifs à vous...

Avez-vous téléchargé vos 10 commandements antiburnout?

Manoelle van der Straten

 

 

 

source image: psychologue.net 

Close

50% Complete

Two Step

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.